Sujet de Thèse
Titre :
Intérêt de l'analyse des acides nucléiques circulants chez les patients atteints d'un carcinome pancréatique limite résécable traités par mFolfirinox néoadjuvant avec ou sans radiochimiothérapie concomitante préopératoire, étude ancillaire à l'essai PANDAS-PRODIGE 44, étude TransPANDAS
Dates :
2024/10/01 - 2027/09/30
Encadrant(s) : 
Autre(s) encadrant(s) :
Dr Aurélien Lambert
Description :
La chirurgie, surtout si elle est suivie d'une chimiothérapie adjuvante, offre la seule chance de guérison du cancer du pancréas.
Au premier diagnostic, après une évaluation minutieuse, seuls 10 à 15 % des patients sont considérés comme candidats à une
résection chirurgicale et environ 7 % ont une maladie potentiellement résécable. Ces tumeurs potentiellement résécables
appelées « cancer du pancréas limite résécable » (CPLR) sont conceptualisées comme celles qui impliquent le système
vasculaire mésentérique dans une mesure limitée et celles pour lesquelles la résection, bien que possible, serait probablement
compromise par des marges chirurgicales positives (R1) en l'absence du traitement néoadjuvant. La résection R0 est en effet
considérée comme un facteur pronostique indépendant de survie lorsque les procédures chirurgicales, l'examen histologique et
la définition de l'invasion microscopique sont standardisés.
Les objectifs des traitements néoadjuvants du CPLR sont de réduire le volume tumoral avant la chirurgie afin d'améliorer les
chances de résection radicale (R0) et de réduire le taux de positivité ganglionnaire et de récidives. Le critère de jugement
principal des études publiées est généralement le taux de résection R0, mais ces résultats dépendent également du nombre de
marges examinées et de la définition de l'atteinte microscopique des marges. Des études prospectives avec des critères de
sélection cohérents et des critères d'évaluation standardisés sont nécessaires.
Différentes stratégies thérapeutiques néoadjuvantes ont été testées dans des études pilotes : radiochimiothérapie préopératoire
ou chimiothérapie néoadjuvante, suivie ou non d'une (chimio)radiothérapie préopératoire. En raison du manque d'études
randomisées, la meilleure séquence d'administration du traitement n'a pas été établie.
Le but de cet essai prospectif, randomisé et multicentrique est d'évaluer le taux de résection R0 avec Folfirinox néoadjuvant,
suivi ou non d'une radiochimiothérapie pour les patients atteints de cancers du pancréas limite résécables. Les inclusions des
patients et leur suivi sont désormais terminés et les résultats finaux seront présentés en Septembre 2024.
Le travail de thèse proposé est une étude translationnelle à l'étude PANDAS : TranPANDAS. Le but de l'étude TransPANDAS
est de déterminer si l'utilisation de la biopsie liquide permet une meilleure prise en charge des patients atteints d'un
adénocarcinome pancréatique traité par chimiothérapie néoadjuvante par mFOLFIRINOX associé ou non à une
chimioradiothérapie. Pour cela, nous proposons d'analyser l'ADN tumoral circulant et les miR circulants à partir de plasmas
prélevés chez les 130 patients inclus dans l'étude PANDAS. Chaque patient a bénéficié de prélèvements sanguins itératifs.
Mots clés :
cancer du pancréas, biopsie liquide, ADN libre circulant, miR circulants
Conditions :
Durée : 3 ans
Employeur : Institut de Cancérologie de Lorraine via convention avec Université de Lorraine
Lieu : CNRS UMR 7039 CRAN site ICL
Profil attendu : M2R validé avec mention, excellentes connaissances en biologie moléculaire et cancer. Prise d'initiative et
curiosité scientifique indispensables. Connaissances en statistiques et bioinformatiques. Bases en programmation R.
Département(s) : 
Biologie, Signaux et Systèmes en Cancérologie et Neurosciences
Financement :
Institut de Cancérologie de Lorraine